Colloque – Mettez du «PEPS» dans vos établissements de santé : vers un partenariat usagers-équipes de soins réussi pour améliorer l’expérience des usagers et des professionnels

Les 33e Entretiens Jacques Cartier : le rendez-vous France x Québec – 3 novembre 2020 -> Vous pouvez dès maintenant voir les rediffusions de tous les évènements bilatéraux France (Auvergne-Rhône-Alpes) x Québec x Ottawa des Entretiens.

L’engagement du patient (au sens large du terme patient, famille, entourage, usager) dans la relation de soins, et plus largement au sein du système de santé, constitue désormais un enjeu majeur dans le champ de la santé. Cette nécessaire intégration de la perspective des patients et de leurs familles répond à une demande exprimée à la fois par les patients et par les professionnels de santé, chercheurs ou encore gestionnaires du système de santé, en vue d’améliorer l’expérience et l’état de santé des patients ainsi que l’efficience du système de santé.

Cet engagement est promu dans différentes dimensions du système de santé, dans les soins mais également dans les démarches d’amélioration de la qualité, de recherche, de formation ou dans la gouvernance. L’enjeu est d’opérer un virage dans chaque dimension du système de santé, individuelle et collective, pour favoriser la prise de décision partagée à laquelle le patient, reconnu comme acteur principal de sa vie et de ses soins, contribue activement par son engagement aux côtés des professionnels.

Au Québec, ces démarches sont mises en place depuis une dizaine d’année et les évaluations montrent des résultats probants sur les enjeux actuels vécus par les établissements de santé (sécurité des soins, accessibilité, expérience, coûts, etc.).

En France, la démarche est le plus souvent émergente mais cet enjeu est clairement identifié au plan national dans le plan « Ma santé 2022 ». Les établissements de santé vont devoir rapidement s’adapter à ces nouvelles exigences. Le manuel de certification V2020 de la Haute Autorité de Santé l’a inscrit dans ses critères.

Ce colloque fut l’occasion d’entendre des témoignages et expériences québécoises et des Hospices Civils de Lyon et de discuter la manière dont le modèle développé au Québec peut être adapté à la France.

Ce contenu a été mis à jour le 22 février 2021 à 13 h 39 min.

Commentaires

Laisser un commentaire